fbpx
Skip to content

1/4 de finale de la CDM 2022 : Le Maroc pour le Portugal, l’Argentine contre les Pays-Bas, le Brésil opposé à la Croatie, la France et l’Angleterre face à face.

Finis les huitièmes de finale de la 22e édition de la Coupe du Monde au Qatar où certains résultats ont surpris bon nombre de spectateurs. On connaît désormais les huit meilleures nations de la compétition. Les quarts de finale qui débuteront ce vendredi commencent déjà à faire saliver les amateurs du ballon rond.

Le moment est maintenant venu pour des prétendants au titre comme le Brésil, la France ou encore l’Argentine de faire parler leur supériorité sur le terrain tandis que des outsiders comme le Maroc, les Pays-Bas ou la Croatie continueront de rêver un peu plus du sacre ultime. Il ne reste en effet que trois matchs à une équipe pour raffler la plus préstigieuse compétition de football au monde. Pour y arriver, il va falloir esquiver les dangers, car la route devient de plus en plus rocailleuse comme en témoignent les affiches de ces quarts de finale.

La puissance brésilienne contre la persévérance croate

Finaliste malheureuse du mondial 2018, la Croatie voit dresser sur sa route l’équipe la plus redoutable du monde en ce moment. Luka Modric et consorts vont faire face à une puissante sélection brésilienne qui cherche à ajouter une sixième étoile sur son maillot depuis déjà 20 ans. Les tombeurs du Japon au tour précédent parviendront-ils à contrer la machine de Tite qui, en moins de 45 minutes, a écrabouillé la Corée du Sud en marquant à quatre reprises ? Comme face au Japon, la Croatie devra faire preuve de persévérance contre les Auriverdes. Après avoir joué 120 minutes contre les Samourais bleus, les Croates arriveront un peu fatigués au tour suivant alors que le Brésil a été tranquille lors de sa victoire 4-1 face aux sud-coréens. Connaissant les Brésiliens, ils opteront pour la possession du ballon et essaieront de trouver des techniciens comme Neymar, Vinicius et Raphina pour alimenter Richarlison qui sait appuyer là où ça fait le plus mal. Si c’était une simple formalité à remplir contre les sud-coréens, les poulains de d’Adenor Bachi pourraient leur poser assez de problème. En effet, les Damiers ne vont pas se présenter timidement et se laisser écorcher comme un agneau sans défense.

Pays-Bas vs Argentine, le match de la revanche pour les Hollandais

Le deuxième quart de finale mettra aux prises la Hollande de Memphis Depay à l’Argentine de Lionel Messi. Ce sera un duel où il y aura des comptes à régler. Vaincue en 1990 puis en 2014 par l’Allemagne, l’Albiceleste rêve de gagner le mondial une troisième fois. Pour que son rêve soit concrétisé, il faudra d’abord qu’elle élimine les Pays-Bas qui gardent encore un mauvais souvenir de cette élimination face aux Argentins en 2014 en demi-finale. Avec Cody Gakpo, Memphis Depay et Steven Bergwin, les Oranje ont une chance de freiner les bleu et blanc qui semblent avoir pris leur vitesse de croisière depuis leur déroute face à l’Arabie Saoudite pour leur entrée en lice dans la compétition. Jusqu’ici, les argentins s’en sortent plutôt bien contre les équipes qui défendent très bas. Toutefois, les Pays-Bas semblent proposer un autre style de jeu avec plus de possession même si cela n’a pas été le cas contre les États-Unis en huitième de finale.

Lire aussi:  Falsification de l’acte de naissance des jeunes joueurs : un problème récurrent dans le football haïtien.

L’atout Julian Alvarez

Après Lionel Messi et Dí Maria, Lionel Scaloni peut désormais compter sur Julian Alvarez. Le Citizen, bien qu’il ne soit pas un titulaire à part entière, joue très bien en ce moment avec l’Albiceleste. Préféré à Lautaro Martinez, plutôt en manque de réussite depuis plusieurs matchs, Julian offre plus d’options avec sa capacité de tenir le cuir mais aussi ses déplacements sur les côtés pour étirer le bloc adverse. Il n’est pas le type d’attaquant à rester fixe dans l’axe. Il décroche souvent, ce qui libère de l’espace aux autres joueurs offensifs. S’il débute ce vendredi contre les Hollandais, Van Djik et Nathan Aké auront du mal à le contrer.

France vs Angleterre, la guerre des étoiles

Le seul sacre de l’Angleterre en Coupe du Monde remonte à 1966 lorsqu’ils ont surpris le Brésil, double vainqueur d’alors (1958, 1962) de la compétition. Des générations se sont succédé, les Trois Lions ne sont jamais révélés rugissants. Les plus dorés ont buté sur l’Argentine (1998, après t.a.b) et le Brésil (2002, défaite 1-2). Depuis lors, ils ne cessent de jouer le rôle de figurants. Leur élimination au premier tour du Mondial 2014 peut le certifier. Depuis l’arrivée de Gareth Southgate, l’équipe affiche une certaine consistance en atteignant les demi-finales de la Coupe du Monde Russie 2018 puis la finale de l’Euro 2021. L’Angleterre reste l’une des équipes avec l’effectif le mieux garni et peut rivaliser avec n’importe quel adversaire dans la compétition. C’est ce qu’ont déclaré Alan Shearer et Declan Rice. Jude Bellingham, Bukayo Saka, Kyle Walker, Phil Foden, Harry Kane sont par exemple parmi les meilleurs à leur poste actuellement. Entre jeunes talents et joueurs confirmés, l’Angleterre a de quoi sur qui compter face à une France qui reste quand bien rodée.

Vainqueur en 2018, la France voudra conserver sa couronne. Et elle a des éléments pouvant lui faire vivre une telle aventure. Cette sélection possède l’arme la plus fatale dans son arsenal, Kylian Mbappé. Déjà auteur de 5 buts pour 4 matchs joués, le natif de Bondy paraît insatiable et plus affûté que jamais devant le but adverse. L’attaquant parisien n’a pas caché son objectif qui n’est d’autre que glaner le titre. Il aura tout le support d’Olivier Giroud et d’Antoine Griezmann entre autres pour ajouter un autre trophée de Coupe du Monde à son palmarès. Ce samedi, Le Lusail Iconic Stadium sera en ébulution pour accueillir ce match considéré comme le choc des quarts de finale de la compétition.

Lire aussi:  Coupe d'Afrique des Nations : Le Cameroun atomise l'Ethiopie et valide son billet pour les huitièmes de finale.

Le Portugal doit-il craindre le Maroc, suprenant invité ?

On ne s’attendait pas à voir le Maroc en quart de finale de cette Coupe du Monde. Les Lions de l’Atlas ont déjoué tous les pronostics pour arriver à un tel niveau dans la compétition. Après avoir remporté leur groupe composé de la Belgique, la Croatie et le Canada avec 7 points pris sur 9 possibles, les Marocains, pendant 120 minutes, ont resisté à la sélection espagnole pour finalement l’éliminer aux tirs au but 3-0, un grand exploit pour les Maghrébins qui, pour la première fois de toute leur histoire, atteignent les quarts de finale. Le Maroc devient du coup la quatrième équipe africaine à se hisser à ce niveau en Coupe du Monde. Privé de sa vedette Cristiano Ronaldo, le Portugal n’avait pourtant pas fort à faire face à la Suisse qu’il a écrabouillée (6-1) grâce à un grand Goncalo Ramos, auteur d’un triplé. Rafael Guerreiro, Rafael Leao et le veteran Pepe ont aussi participé à la fête offensive des hommes de Fernando Santos. Contre le Maroc ce samedi 10 décembre 2022, la Seleção doit se préparer à faire face à une muraille. Après quatre matchs (390 minutes) dans l’exercice, le Maroc n’a concédé qu’un seul petit but et c’était un contre son camp (csc) lors de sa victoire 2-1 contre le Canada en match de groupe. Avec Bounou dans les buts, les Lions de l’Atlas semblent être en toute sécurité. Le portier sévillan paraît presqu’infranchissable. Il est donc réservé à Fernando Santos de trouver la bonne formule pour transpercer ce mur rouge.

Petit à petit, la Coupe du Monde se dirige vers sa fin. Il ne reste en effet que 10 dix jours avant la cérémonie de clôture. Les quarts de finale seront le moment de voir les équipes ayant le plus d’opportunités de soulever le trophée puisqu’après cette étape, il ne restera qu’une seule marche à franchir pour arriver devant la grande porte, celle menant à la grande finale. Entre temps, les demi-finales s’annoncent encore plus passionnantes avec de possibles rencontres entre le Brésil et l’Argentine, entre la France et le Portugal.

3 Comments »

Laisser un commentaire