fbpx
Skip to content

Premier League : Manchester City terrasse United et remporte le 191e derby.

Le 191e derby mancunien s’est déroulé à Old Trafford en présence des anciens vainqueurs du mondial 66, venus rendre hommage à Bobby Charlton, véritable artisan du sacre anglais. Ce succès a également permis à Booby de remporter le ballon d’or la même année. Pour l’occasion, les Reds Devils ont non seulement pleuré le départ de Sir Bobby Charlton mais aussi l’énorme fessée reçue contre leur rival mancunien.

En effet, les ouailles de Pep Guardiola sont allés vaincre les Reds Devils dans leur propre stade ce dimanche à l’occasion de la 10e journée du championnat anglais. Souvent critiqué, André Onana a montré que les supporters de United et ses coéquipiers peuvent compter sur lui à tout moment, comme il l’a d’ailleurs prouvé en milieu de semaine quand il a repoussé un pénalty en toute fin de match contre Copenhague. Dans ce derby, le portier camerounais a fait valoir toute sa classe. Serein et très souvent précis dans ses passes, l’ancien interiste a grandement aidé les rouge et blanc dans les sorties de balle. Quand il était sollicité par les citizens, il a répondu présent et tenu les siens en vie, eux qui étaient sur le point de se faire asphyxier par Erling Haaland et consorts.

City a fait preuve de patience

Dominateurs dans le jeu, les poulains de Guardiola sont tombés presqu’à chaque fois sur un Onana qui n’a pas voulu se faire avoir. À la 8e minute, l’ancien portier de l’Ajax a fait un double arrêt pour faire échec à un Haaland qui a manqué de vivacité dans la surface de but. Douze minutes plus tard, il s’est encore illustré en détournant un tir croisé de Jack Grealish au second poteau. Pendant tout ce temps, les Skyblues n’ont pas fait preuve de panique. Ils ont dû attendre la 25e minute de jeu pour percer la cage adverse grâce à un penalty magistralement exécuté par le cyborg norvégien, lequel a pris le portier camerounais à contre-pied.

Lire aussi:  Après des déclarations autant sulfureuses qu’explosives, le divorce semble acté entre CR7 et Manchester United.

Un réveil tardif qui n’aura pas été suffisant

Assommé par City, Manchester United s’est trouvé dans le plus grand marasme pour s’exprimer. Cependant, ils auraient pu surprendre leur adversaire dans les minutes additionnelles de la première période. Positionné en 10, Scott Mc Tominay a failli égaliser avant de repartir aux vestiaires. Servi d’une seule touche par Rashford, l’ecossais a bien repris le ballon mais Ederson a sorti une grande parade. Face aux assauts répétés des Reds par moment, City s’est très bien comporté défensivement et sont passés à deux doigts de doubler la mise. La tête d’Haaland a été miraculeusement repoussée par Onana sur sa ligne de but.

Au retour des vestiaires, malgré la montée de Mason Mount, la pression n’a pas changé de camp. City a monopolisé le ballon et a essayé à chaque fois de casser les lignes jusqu’à la 49e minute lorsqu’ils ont trouvé Erling Haaland oublié dans la surface de réparation. Le Norvégien a repris de la tête un centre de Bernardo Silva. Plus les minutes passaient, plus les problèmes de United augmentaient. Ils ont finalement concédé le troisième but portant la signature de Phil Foden suite à une offrande d’Haaland, qui a d’abord buté sur Onana et ensuite servi l’attaquant anglais qui n’avait qu’à glisser le ballon dans le but vide.

Il est difficile de gagner contre Guardiola et sa machine infernale guidée par l’insaisissable Haaland dont le seul souci est de marquer. S’il est vrai que Wolverhampton et Arsenal sont parvenus à les freiner en championnat, United est loin de réaliser un tel exploit au regard de ce que propose cette équipe dans le jeu. Le 4-2-3-1 de Ten Hag n’a rien promis. Les joueurs sont distants au point qu’ils sont dans la difficulté de se trouver. Le pressing de City leur a compliqué la tâche davantage. S’ils rêvent d’une place dans le Top 4 leur permettant de jouer en Champions League, ils doivent vite réaliser qu’ils doivent faire plus avec cette modeste 8e place au classement (15 points). Contrairement à eux, le rival reste au contact de Tottenham (26 points) et d’Arsenal (24 points) qui ont tous deux gagné leur match respectif ce week-end.

6 Comments »

  1. Usually I do not read article on blogs however I would like to say that this writeup very compelled me to take a look at and do so Your writing taste has been amazed me Thanks quite nice post

Laisser un commentaire