fbpx
Skip to content

Le Chelsea FC mi-figue mi-raisin depuis le départ de Roman Abramovitch.

S’il est considéré comme l’un des plus grands clubs d’Angleterre ou encore du continent européen, depuis le départ forcé de l’homme d’affaires russe et son propriétaire, Roman Abramovitch, Chelsea connaît un moment sans précédent tant sur le plan sportif qu’administratif. Entre une cascade de défaites et une mauvaise gestion de l’actuelle direction, le Chelsea FC est au bord du précipice. En effet, nous sommes loin de la machine infernale qui a terrassé l’Europe en 2021 en éliminant le Real Madrid en demi-finale et en battant Manchester City en finale de Ligue des Champions.

Roman Arkadievitch Abramovitch a été la figure de proue des Blues depuis qu’il a décidé de racheter le club en 2003. Lors de son arrivée à la tête du club, Abramovitch a dans un premier temps décidé d’éponger une dette de 120 millions d’euros pour ensuite injecter des fonds supplémentaires dans les finances du club afin de signer certains joueurs cadres et de dynamiser l’équipe. À l’époque, plusieurs joueurs de classe mondiale notamment Hernán Crespo, Didier Drogba et Adrian Mutu ont déposé leurs valises chez The Pensioners, sans oublier la signature de José Mourinho lors de la saison 2004-2005, lui qui venait de gagner la Ligue des Champions avec le FC Porto. C’est également la période où Chelsea a remporté le deuxième titre de champion d’Angleterre de son histoire après celui de 1955. En 2012, l’équipe emmenée par Roberto Di Matteo a touché le plafond en soulevant le premier trophée aux grandes oreilles de leur histoire. Comme bilan, sous le règne d’Abramovitch, Chelsea FC a pu remporter 21 trophées : 5 titres de Champion d’Angleterre, 3 Coupes de la Ligue, 5 FA Cup, 2 Community Shield, 1 Coupe du monde des clubs, 2 Ligues des Champions, 2 Ligue Europa, 1 Supercoupe d’Europe.

Malheureusement, en raison de l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022, le milliardaire russe, touché aussi par les sanctions économiques infligées à la Russie, a été contraint de mettre en vente le club londonien. La vente a été officialisée quelques mois plus tard après que l’homme d’affaires américain, Todd Bohely, et son consortium d’investisseurs, aient déboursé la somme faramineuse de 4,5 milliards d’euros pour racheter le club anglais. Sur la sellette de sanctions de l’Union Européenne, Abramovitch cède la direction du club après 19 fructueuses années.

Lire aussi:  Flow Concacaf Caribbean Championship 2021 : les deux clubs jamaïcains, Portmore United et Waterhouse FC, désistent avant même la compétition.

Un changement de direction qui n’arrange pas le club de Londres

Depuis qu’il a posé ses valises dans le sud-ouest de Londres avec ses amis investisseurs, Todd Bohely ne cesse de faire tourner la marmite dans le but de mettre la barre haute durant les fenêtres du marché des transferts tout comme l’a fait son prédécesseur. Sauf que lui, il peine à trouver les résultat escomptés malgré la signature de plusieurs joueurs importants lors de ses premiers mois à Londres. Kalidou Koulibaly, Raheem Sterling, Pierre-Emerick Aubameyang et autres ont été les premiers grands noms associés à la nouvelle ère Blue. Quoique disposé d’un effectif important en nombre mais aussi en qualité, Chelsea a pourtant terminé la saison 2022-2023 à la douzième place du championnat d’Angleterre (3e place l’année précédente). Dans la foulée, plusieurs entraîneurs y sont passés pour succéder à Thomas Tuchel limogé en septembre 2022, lui qui a pourtant réussi à remporter la Ligue des Champions, la Supercoupe de l’UEFA et la Coupe du monde des clubs de la FIFA en 2021. Frank Lampard à deux reprises a échoué sur le banc. Graham Potter qui a imposé une belle identité de jeu à Brighton & Hove Albion Football Club, a été démis de ses fonctions seulement six mois après une série de résultats peu concluants. L’entraîneur anglais a été remplacé par Bruno Saltor comme entraîneur intérimaire. Hormis les mauvais résultats en championnat, Graham Potter a toutefois permis aux Blues de se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des Champions en 2022. Parcours peu brillant et insuffisant pour rester sur le banc. Malgré ses 13 glorieuses années passées sous la tunique bleue comme joueur, Frank Lampard, à aucun moment, n’est parvenu à remettre l’étendard bleu sur le toit du football anglais. Pour renverser la tendance, les dirigeants du club se sont tournés vers un profil très intéressant en la personne de Mauricio Pochettino. Après  cinq saisons passées dans la banlieue nord de Londres sur le  banc des Spurs et une saison contrastée dans la capitale française au Paris Saint-Germain, le tacticien argentin, lors de l’intersaison 2023, a été choisi et considéré comme l’homme de la situation.

Pochettino, l’homme de la providence

Avant l’arrivée de l’entraîneur argentin dans le sud-ouest de la capitale britannique, Chelsea disposait d’un effectif bondé de joueurs puisque Todd Bohely, depuis qu’il a racheté le club, n’a cessé de signer des joueurs. Le vestiaire de l’équipe A comptait même plus de 30 joueurs à un certain moment. Situation plutôt embarrassante qui a tout de même occasionné un dégraissage massif lors de la dernière fenêtre de mercato, entre juin et août 2023. En dépit de nombreux changements effectués au sein de l’équipe entre les départs d’Édouard Mendy à Al-Ahli FC, Kepa au Real Madrid, Mateo Kovačić à Manchester City, Hakim Ziyech à Galatasaray, Jorginho à Arsenal et l’arrivée de plusieurs jeunes joueurs dont Christopher Nkunku, Moisés Caicedo et le portier international espagnol Robert Sanchéz, les résultats tardent à venir sous l’ère Pochettino.
Un début de saison mitigé pour un club qui ne joue aucune compétition européenne. Tout comme la saison dernière, Chelsea récidive et alterne le bon et le moin.

Lire aussi:  Trois défaites consécutives toutes compétitions confondues, le PSG semble ne plus savoir gagner.

Après avoir disputé onze matches toutes compétitions confondues cette saison, les protégés de Pochettino comptent cinq victoires, trois défaites et trois matchs nuls. Un bilan plutôt salé à ce stade de la saison au vu des dépenses folles effectuées par l’homme d’affaires et investisseur américain (Todd Bohely, ndlr...) pour monter l’effectif actuel. Pour l’instant, Chelsea occupe la dixième place au classement du championnat anglais et est qualifié pour le quatrième tour de la Coupe de la Ligue anglaise de football contre Blackburn Rovers en novembre prochain. Même avec un début peu reluisant, Pochettino est considéré comme étant l’homme providentiel pour redorer le blason des Blues et faire jaillir la lumière dans l’enceinte mythique du Stamford Bridge. L’objectif premier est de ramener Chelsea dans le cercle des élites du football anglais, mais la concurrence est de taille puisque des équipes comme Manchester City, Arsenal, Liverpool, Newcastle, Aston Villa ou encore Tottenham ne vont sans doute pas se laisser faire, car elles aussi sont très ambitieuses.

4 Comments »

  1. Somebody essentially lend a hand to make significantly articles Id state That is the very first time I frequented your website page and up to now I surprised with the research you made to make this actual submit amazing Wonderful task

  2. What i do not realize is in fact how you are no longer actually much more wellfavored than you might be right now Youre very intelligent You recognize thus considerably in relation to this topic made me in my view believe it from numerous numerous angles Its like men and women are not fascinated until it is one thing to do with Lady gaga Your own stuffs excellent All the time handle it up

  3. I have been browsing online more than three hours today yet I never found any interesting article like yours It is pretty worth enough for me In my view if all website owners and bloggers made good content as you did the internet will be a lot more useful than ever before

Laisser un commentaire