fbpx
Skip to content

CWQ : La sélection cubaine, une sérieuse menace pour les grenadières.

Onze initial des grenadières contre le Saint Vincent et les Grenadines. Victoire 11-0 des protégées de Nicolas Delepine. © FHF Media

La route menant à la Coupe du monde Australie-Nouvelle-Zélande 2023 est très longue. Pour y arriver, les sélections nationales vont devoir jouer plusieurs phases. La première étant en cours, tout semble aller la tête altière pour les grenadières qui, lors des prochains rendez-vous, auront à affronter les cubaines, ce qui pourrait être une finale avant la lettre et donc une sérieuse embûche sur le parcours des haïtiennes.

Les éliminatoires de la Coupe du monde des femmes de la zone CONCACAF ont débuté la semaine dernière. À cet effet, la sélection haitienne qui se retrouve dans le même groupe que le Honduras, les Saint-Vincent et Grenadines, le Cuba et les Iles Vierges Britaniques a fait une entrée remarquable. Les filles de Nicolas Delpine (coach de la sélection haïtienne, catégorie féminine, ndlr), ont tout d’abord torpillé les centraméricaines du Honduras (6-0) avant d’éclabousser les Saint-Vincent et Grenadines sur le score de 11 buts à 0 avec une fantastique Roselord Borgella, auteur d’un quadruplé. Cette performance titanesque propulse les grenadières au sommet de ce groupe dont seule la première équipe accédera au tour suivant.

Cuba ou rien du tout pour les grenadières

Avec un bilan de 6 points sur 6, 17 buts marqués pour 0 concédé, on ne peut qu’être tendres avec les coéquipières de Nérilia Mondésir qui méritent toutes les admirations du public. Cependant, la route menant à l’Australie est épineuse. Les cubaines doivent être prises très au sérieux car elles pourraient nuire aux haïtiennes. D’ailleurs, elles présentent – pour le moment actuel – le même bilan que les grenadières. Lors de leur deuxième sortie, elles ont par exemple assomé leur adversaire sur le score 14-0 (Iles Vierges Britaniques)

Lire aussi:  Flow Concacaf Caribbean Championship 2021 : les deux clubs jamaïcains, Portmore United et Waterhouse FC, désistent avant même la compétition.

Ces éliminatoires reprendront leur droit au mois d’Avril. Durant ce trêve, les filles de Fidel Castro se mesureront à celles de Dessalines, une rencontre à l’allure d’une grande finale où Corventina et consorts n’auront pas droit à l’erreur. Cette confrontation est tout simplement le match à surveiller dans ce groupe puisqu’elle opposera les deux meilleures équipes tandis qu’il n’y a qu’un seul billet pour le prochain tour.

Les grenadières devront à tout prix gagner afin de garder leur destin en main. En dépit de sa bonne forme dans cette campagne éliminatoire, la sélection cubaine est loin d’être meilleure que celle d’Haïti au vue du dernier classement de la FIFA publié le 10 décembre dernier. En effet, Haïti occupe la 62e place avec 1391 points alors que les lionnes de la Caraïbe stagnent à la 91e place avec 1240 points.

4 Comments »

Laisser un commentaire