fbpx
Skip to content

Football-CFU: Après un parcours sans faute, l’AS Cavaly remporte la CFU Championship en République Dominicaine contre l’Inter Morengoe Tape.

Cavaly de Léogâne champion de la CFU 2021 en battant le club surinamien Inter Morengo Tape 3 buts à zéro. Crédit: CONCACAF

Le Cavaly de Léogane aura fait un parcours plus qu’élogieux dans cette compétition de CFU Championship en terres voisines. 5 victoires, 15 buts marqués pour un but encaissé, le cheval rouge a tout simplement marché sur ses adversaires. Ce mardi 25 Mai 2021, le club de la cité de Léogane devient le premier club haïtien à remporter la Flow Caribbean Club Championship depuis sa création en 1997, compétition devenue officielle en 2018 sous l’égide de la CONCACAF.

Opposé à l’Inter Morengoe Tape lors de la finale de la Flow Club Caribbean Championship ce mardi, le cheval rouge léoganais vient d’être sacré champion dans la compétition en battant le club surinamien par trois buts à zéro. D’une frappe lointaine et limpide, Monumat Constant Jr a ouvert le score dès la 29e minute de jeu avant que Gamaël Dorvil – meilleur buteur, meilleur jeune joueur et meilleur joueur du tournoi – ait doublé la mise juste après le début de la deuxième mi-temps. Après une quinzaine de minutes hachée par les nombreux coups de pieds portés aux protégés de Wilfrid Montilas et des pépins physiques, les chevaliers se sont requinqués et ont marqué le but du break par le biais de l’intenable « Gama » qui a pris de court la défense adverse. Implacables, en grande réussite, productifs, tout a parfaitement fonctionné pour Dutherson Clervaux et consorts.

Le parcours du cheval rouge

Dans un groupe de quatre, le Cavaly a bien tiré son épingle du jeu en battant premièrement le club RSK Shepeneuvel sous le score de 3-0 puis l’Olympique Cayenne qu’il a humilié par 5 buts à zéro avant de faire tomber le Hope International deux buts à un dans un match plus que compliqué mais qui leur a permis d’aborder les demi-finales dans la peau d’un favoris pour le titre.

Lire aussi:  Angelo Jean-Baptiste, nouvel entraîneur des petits grenadiers avec la qualification pour le mondial U-17 au Pérou comme défi.

En demi-finale, contre l’AS Samaritaine de la Martinique, ce fut le même son de cloche ; le Cavaly n’a pas bronché et a maîtrisé son adversaire en lui claquant deux buts sans encaisser. Et la grande finale n’a pas été une exception puisque les poulains de l’ex entraîneur du Racing Club Haïtien – Wilfrid Montilas – ont minutieusement rempli leur mission pour finalement rapporter le titre en Haïti, mais surtout à Léogane.

Une équipe disciplinée et constante

Wilfrid Montilas a surtout eu à faire des choix difficiles pour composer son équipe-type pour cette compétition. Son attaquant vedette – André Amy – étant indisponible, l’entraîneur a parié sur Gamaël Dorvil. Ce dernier a le mérite de terminer meilleur buteur et meilleur joueur du tournoi alors qu’il n’était que le troisième attaquant de l’équipe avant cette compétition. Derrière, avec la blessure de Charldo Saint-Fort au troisième match, il a dû compter sur Samuel Jeanty qui a formé un bon duo avec son compère en défense, Emerson Thibert. Si Stanley Guirand a joué juste sur son couloir gauche, Dimitri Oriol a montré qu’il peut bien progresser dans son jeu avec le temps. Les trois joueurs du milieu ont été magistraux pour leur part. Monuma, Tampa et Elistin ont assuré l’animation dans le cœur du jeu tandis que Dorley Evens Jean et Roody Joseph n’ont pas été mauvais. Le premier s’est montré ambitieux quand le second a affiché un bon niveau technique.

Gamaël Dorvil, révélation du tournoi

Légion sont ceux qui ignoraient encore le talent du jeune Gamaël Dorvil. Troisième attaquant du Cavaly AS derrière André Amy et José Cordóba Machado, Gama est parti de loin pour être si prêt d’une carrière florissante. Amy testé positif au coronavirus, Machado bloqué en Haïti pour soucis administratifs, Dorvil a profité de cette occasion pour se faire un nom, et de la plus belle manière. Le joueur de 20 ans a claqué cinq buts aux portiers adverses et a délivré deux passes décisives, performance qui n’est pas passée inaperçue puisqu’il a tout raflé : il est sorti meilleur buteur, meilleur joueur et meilleur jeune joueur de la compétition et peut bien aussi retourner en Haïti avec un contrat dans la poche. En outre, Emmanuel Saint-Félix s’est vu attribuer le trophée Golden Glove récompensant le meilleur gardien de la compétition, le léoganais n’a en effet encaissé qu’un but en cinq matches.

Lire aussi:  Une autre contre-performance pour le Cavaly à domicile contre le Violette AC

Individuellement et collectivement, le Cavaly AS n’a laissé de miettes. À l’issu de cette compétition gagnée avec brio, le club de la cité d’Anacaona va désormais poursuivre son parcours dans le championnat national dans la peau d’un champion d’un tournoi international et doit impérativement rêver du titre national pour prouver que cet exploit n’a pas été le fruit d’un simple hasard. Chapeau à Wilfrid Montilas pour cette équipe joueuse, disciplinée et talentueuse.

134 Comments »

  1. With havin so much written content do you ever run into any issues of plagorism or copyright violation? My
    site has a lot of exclusive content I’ve either written myself or outsourced but it appears
    a lot of it is popping it up all over the internet without my
    authorization. Do you know any solutions to help prevent
    content from being ripped off? I’d definitely appreciate
    it.

  2. A person essentially help to make severely posts I’d
    state. This is the very first time I frequented your website page and thus far?
    I amazed with the analysis you made to create this actual post incredible.
    Wonderful job!

Laisser un commentaire