fbpx
Skip to content

Angelo Jean-Baptiste, nouvel entraîneur des petits grenadiers avec la qualification pour le mondial U-17 au Pérou comme défi.

En lambaux depuis que Yves Jean-Bart a été chassé de la Fédération Haïtienne de Football (FHF) et banni de toutes activités sportives, le football haïtien vit ses pires moments. Qui plus est, la situation socio-politique du pays ne fait qu’empirer les choses. Pendant ce temps, nos sélections nationales décroîssent dans leurs prestations à l’échelle internationale. Devant jouer en février 2023 le dernier tour qualificatif menant au mondial péruvien, la sélection U-17 est dans de beaux draps.

Le dernier tour qualificatif à la coupe du monde U-17 se tiendra en février 2023 et Haïti, là où le football ne se joue depuis plus d’un an, fait face à de sérieux problèmes qui pourraient entraver sa préparation.

Un chantier difficile attend le coach

Choisi pour prendre les commandes de cette sélection juvénile, Angelo Jean-Baptiste qui a dirigé les U-20 lors des éliminatoires de la coupe du monde de cette catégorie se voit envoyer dans la fosse aux lions. Le technicien va devoir en trois temps monter une équipe pour représenter dignement la nation du 12 au 16 février 2023 au cours de la dernière phase des éliminatoires. Les grenadiers auront à affronter le Salvador, le Suriname et le Honduras. Si les adversaires ne sont pas les plus coriaces de la zone, le temps qui reste à courir par contre, le manque de moyen et la façon dont cette sélection sera constituée restent de véritables embûches. En effet, dans une note parue ce vendredi signant l’unité de communication de la FHF, le mode opératoire a été clairement mentionné. Les joueurs seront choisis après que le coach et son staff aient organisé trois rassemblements. De prime abord, les joueurs d’origines haïtiennes évoluant dans des clubs de structures professionnelles à l’étranger, notamment aux Etats-Unis et au Canada, seront détectés afin de constituer le premier groupe. Ce travail se fera entre 22 et 29 Novembre à venir. Ensuite, Angelo Jean-Baptiste et son staff viendront en Haïti pour monter le deuxième groupe dans lequel on retrouvera les meilleurs des joueurs ayant remporté la CFU Challenge Series l’année dernière en République Dominicaine.

Lire aussi:  Du piteux état des terrains conjugué au mutisme de nos dirigeants, le football haïtien en pâtit

De surcroît, la troisième étape consiste à jumeler les deux groupes pour pouvoir tirer la meilleure équipe afin de représenter le pays au Guatemala dans la Concacaf U17 Championship. La mission de cette équipe dont le mode de préparation inquiète de nombreux haïtiens sera d’empocher l’un des quatre billets qui seront attribués à notre confédération (CONCACAF, ndlr) pour la phase finale de la Coupe du Monde qui se tiendra au Pérou du 10 Novembre au 02 Décembre 2023.

S’il est bon d’avoir de grandes ambitions, se procurer les moyens de les concrétiser n’est-il pas incontournable ? Une condition que les responsables de la FHF connaissent très bien. Que peut-on espérer de grand d’une fédération dont certains dirigeants soient si dégoûtés et répugnants au point qu’il est trouvé nécessaire de prolonger la durée de travail du comité de normalisation jusque-là jugé incapable de tarir les dérives et de remettre le football national sur de bons rails ? Entre temps, malgré elle, la sélection des moins de 17 ans devra trouver des ressources ailleurs que dans cet inconfort pour décrocher ce billet qualificatif qui emmènera au Pérou en 2023.

1 Comment »

  1. I may need your help. I tried many ways but couldn’t solve it, but after reading your article, I think you have a way to help me. I’m looking forward for your reply. Thanks.

Laisser un commentaire