fbpx
Skip to content

Erik Ten Hag, l’élu qui peine à trouver ses marques à Manchester.

Dans l’histoire du football mondial, Manchester United est considéré comme l’une des plus grandes institutions du ballon rond aux côtés du Real Madrid, du FC Barcelone, du Milan AC ou encore du Bayern Munich. Ces temps-ci, en dépit de son riche palmarès, United reste une équipe faiblarde rien qu’en mentionnant ses résultats en Europe ou son incapacité à s’imposer dans le championnat anglais, comme cela a été le cas durant les 27 années de Sir Alexander Chapman Ferguson sur le banc des Red Devils.

L’Après-Ferguson totalement decevant

L’écossais reste et demeure l’entraîneur ayant remporté le plus de titres avec les mancuniens, soit 49 au total dont 13 titres de champions d’Angleterre. Un record établi au classement des entraîneurs les plus décorés de l’histoire du football.
Sur le banc de Manchester United, Sir Alex Ferguson était plus qu’un simple manager, il était pour ses joueurs un conseiller, un bon guide qui leur tenait la main lors de leurs premiers pas en pro, ce que Cristiano Ronaldo tient toujours à rappeler au monde entier. Ferguson avait réussi à bâtir son empire à Manchester mais aussi mener cette formation sur le toit de l’Europe à deux reprises en glanant la coupe aux grandes oreilles (la Ligue des Champions, ndlr) en 1999 puis en 2008, sans oublier les deux finales perdues contre le FC Barcelone, une en 2009 au Stadio Olimpico de Roma (0-2) et l’autre en 2011 à Wembley Stadium de Londres (1-3). Depuis, Manchester United est incapable de faire bonne figure dans la plus prestigieuse compétition européenne des clubs. Par ailleurs, les Reds Devils sont quand même parvenus à remporter la Ligue Europa en 2017 sous les ordres du stratège portugais José Mourinho surnommé The Special One. En championnat, l’équipe en rouge de Manchester continue de galérer et assiste malgré elle à l’hégémonie de son voisin, le Manchester City. Le dernier titre de champion d’Angleterre de Man. United remonte à 2013, l’année où Sir Alex Ferguson a tiré sa révérence sur le banc du club.

Malgré son départ de Manchester depuis presque dix ans, Ferguson n’a cessé d’être l’une des personnes les plus respectées au sein du club. Il a même été au centre de quelques nominations sur le banc du club. Après lui, de nombreux entraîneurs notamment David Moyes et José Mourinho ont tenté de remettre l’équipe sur de bons rails. Toutefois, malgré leurs expériences dans le métier, ils ont tous failli à leur mission jusqu’à la nomination de l’entraîneur batave Erik Ten Hag, lui qui était vu comme celui qui allait commencer le nouveau projet au Manchester United.

Lire aussi:  Contrairement à l'Allemagne et à l'Argentine, le Portugal et le Brésil réussissent leur entrée en lice dans la compétition.

Des idées perçues mais E. Ten Hag titube dans la tornade anglaise

Arrivé au Manchester United cet été avec pour objectif de redorer le blason Red, la tâche semble beaucoup plus compliquée que pourrait l’imaginer le quinquagénaire hollandais. S’il a connu un passage fructueux à l’Ajax Amsterdam durant ses cinq années passées sur le banc ajaccide, après une présaison remarquable avec sa nouvelle bande, son équipe de Manchester United avait essuyé deux défaites cuisantes en championnat : 1-2 face à Brighton Hove Albion et 4-0 contre Brentford. Dès lors, la question de savoir s’il est cet entraîneur capable de sortir Manchester United du fond du gouffre revenait pour la plus belle. Toutefois, Ten Hag a pu bien se faire huiler le moteur face à Liverpool pour empocher ses premiers points en championnat. Après cette victoire contre le Liverpool FC, les hommes de Ten Hag ont pu enchaîner une série de quatre victoires consécutives en championnat. En revanche, les mancuniens étaient incapables de maintenir la cadence en Ligue Europa quand ils ont buté à domicile sur la modeste équipe de Real Sociedad 0-1. Comme en championnat, le premier match de l’exercice sur la scène continentale a été une autre contre-performance qui semait le doute sur la capacité de réussite de Erik Ten Hag sur le banc de mancunien.

Malgré Cristiano Ronaldo, l’effectif de Manchester United pose question

Lors de son retour à Manchester United lors du mercato estival de 2021, Cristiano Ronaldo a été le joueur le plus décisif de l’effectif mancunien malgré les mauvais résultats obtenus par le club. En outre, en dépit de ses remarquables performances avec son club de cœur, les entraîneurs d’alors, Olé Gunnar Solksjaer licencié et Ralf Rangnick qui a pris le poste par la suite, ont décidé de ne pas faire tourner l’effectif autour de l’international lusitanien car selon eux, Cristiano Ronaldo pourrait casser le rythme de l’équipe compte tenu de son âge. Malheureusement, cette saison non plus il n’est pas exempt de ce traitement avec le nouvel entraîneur.

Avant le retour de CR7, Bruno Fernandes a été l’élément vital de Manchester United aux côtés de Marcus Rashford, Paul Pogba, Fred et d’Edinson Cavani. Pour illustrer, le natif de Maia a été le joueur le plus rapide à atteindre la barre des cinq buts et cinq passes décisives dans l’histoire de la Premier League en seulement neuf matches. En 70 apparitions sous la tunique mancunienne, il parvint à marquer 40 buts et délivrer 25 passes décisives. Il a connu, à l’arrivée de Cristiano Ronaldo, une forte régression sur le plan individuel la saison dernière quand il a terminé l’exercice avec seulement 11 buts et 13 passes décisives en 47 rencontres. Il a été toutefois le joueur le plus décisif derrière Cristiano Ronaldo, lui qui a terminé la saison avec une bagatelle de 24 buts, 3 passes décisives pour 38 rencontres disputées. Personne n’est vraiment capable de surpasser le quintuple Ballon d’OR malgré son faible temps de jeu.

Lire aussi:  Les débuts 2.0 très réussis de CR7 avec Manchester United contre New Castle.

De nouveaux joueurs pour un nouveau chantier ?

Certains observateurs ont identifié la charnière centrale mancunienne comme le plus gros handicap de l’équipe malgré la présence du champion du monde français, Rafael Varane, le suedois Victor Lindelöf, l’anglais Luke Shaw, sans oublier le très malheureux capitaine Harry Maguire qui, depuis quelques temps, multiplie les mauvaises performances. Pour compenser, l’entraîneur batave a fait venir l’argentin Lisandro Martinez pour enrichir un secteur assez souvent pointé du doigt. En outre, Ten Hag a profité de la fenêtre du mercato estival pour faire signer l’international danois, Christian Eriksen. ll a aussi occasionné le retour au bercail de Donny Van de Beek après un prêt infructueux à Everton tout en rapatriant l’international auriverde Antony de l’Ajax qui a paraphé un contrat dans les derniers instants du mercato contre la modique somme de 100 millions d’euros. L’autre gros coup du mercato de United a été celui de Casemiro transfuge du Real Madrid mais qui, pour l’instant, doit se contenter d’une place sur le banc des remplaçants puisqu’aux yeux de Ten Hag, le milieu de terrain écossais Scott Mc Tominay assure le job dans l’entre-jeu.

Manchester United occupe actuellement la sixième place du classement avec un match de moins pour 12 points au compteur, à deux points du top 4. Après s’être fait écrabouiller lors du 188e derby mancunien le weekend dernier 3-6, les jeux sont loins d’être faits pour les hommes de Ten Hag. La saison sera en effet très longue et ETH devra rapidement se rattraper. Pour l’instant, celui qui devait emmener avec lui le football chatoyant dont il préconisait au sein de l’Ajax Amsterdam n’en est pas tout à fait là et voit sa discipline tactique souvent mal interprétée par ses poulains.

Laisser un commentaire