fbpx
Skip to content

Haaland, Mbappé, Vinícius Jr, Pedri, Musiala, Bellingham ; ces jeunes joueurs qui peuvent rêver du Ballon d’OR.

Cristiano Ronaldo et Lionel Messi semblent avoir fait leur temps. Si l’argentin ne fait pas partie des 30 nominés pour le Ballon d’OR 2022, le portugais ne peut espérer grand-chose lors de cette cérémonie. Le génie argentin et l’ogre portugais sont désormais de l’histoire ancienne même s’ils sont encore capables de quelques coups d’éclat à l’image du début de saison intéressant de Leo Messi (6 buts et 8 passes décisives, TCC). Ce ne sont plus eux les sujets de l’actualité en Europe. Ils ne sont plus ces joueurs qui font gagner leurs équipes un match sur deux. Ils ne mènent plus la danse depuis déjà un moment en Ligue des Champions. Il faut remonter par exemple en 2019 pour voir l’un des deux terminer meilleur buteur de la compétition (Messi, 12 buts).

Aujourd’hui, certains noms s’incrustent un peu plus dans les petits papiers des journalistes. Ces joueurs, très jeunes, ont les yeux des spectateurs du ballon rond bien rivés sur eux. S’ils continuent sur cette lancée, ils sont plusieurs à avoir tous les arguments solides pour soulever le trophée le plus convoité par un joueur de football. Jeunes, bourrés de talents, ce sont aujourd’hui des joueurs confirmés sur la scène européenne.

Erling Braut Haaland, le Cyborg norvégien roule sur tout en Europe

Il l’a dit lui-même : son objectif est de toucher le ballon cinq fois et mettre cinq buts. Haaland ne rigole pas. Depuis son départ du RB Salzbourg où il plantait déjà les buts comme des fléchettes sur un cadre ciblé (29 buts pour 27 rencontres), le norvégien confirme tout son potentiel en jouant chez deux cadors européens (Borussia Dortmund et Manchester City). Prolifique buteur, celui dont on surnomme le Cyborg, étant donné sa taille et son physique impressionnant, fait peur à tous les défenseurs européens. Il a déjà inscrit 145 buts en carrière pour 187 matchs disputés. Il est capable de marquer de la tête, des deux pieds, dos au but, en contre ou en attaque placée. Son dernier but contre son ancien club, le Borussia Dortmund, dit tout de son athlétisme. Arrivé au Manchester City lors du mercato estival, Haaland a déjà marqué à 11 reprises pour sept matchs de championnat. Il est actuellement le co-meilleur buteur de la Ligue des Champions avec trois buts au compteur. Personne n’a marqué autant de buts que lui lors de ses 20 premiers matchs en LDC. Personne n’a réussi un début de saison aussi tonitruant que le sien en Premier League. Rien n’arrête EBH. À ce rythme, le norvégien de 22 ans, selon les statistiques prévisionnelles, peut terminer la campagne anglaise avec plus de 50 buts au compteur. Impossible dirait-on, mais rien ne semble lui retenir. S’il parvient à aider Manchester City à gagner la coupe aux grandes oreilles, il est certain que Haaland se positionnera comme un prétendant solide pour le Ballon d’OR. Si ce n’est pas cette année, il a son temps devant lui pour continuer à empiler des buts et rentrer un peu plus dans l’histoire.

Lire aussi:  Gavi, Camavinga, Haaland ; des trêves internationales de plus en plus meurtrières.

Kylian Mbappé, de nombreux records de précocité

Voilà un autre joueur qui fait tomber les records de précocité. Kylian Mbappé a déjà marqué à 36 reprises en Ligue des Champions, c’est déjà plus que certaines légendes de ce sport comme Luis Suarez ou encore Samuel Eto’o. C’est le meilleur buteur de la Ligue 1 au 21 siècle. Mbappé ne craint rien. Il n’a d’ailleurs pas caché son envie de soulever le Ballon d’OR dans un proche avenir. « Face à ce trophée qui brille, on redevient tous des gosses. (…) Le Ballon d’Or réveille chez nous nos rêves de gamins. On a gagné des titres, d’autres récompenses, mais celle-là, c’est le Graal. C’est le ticket pour le grand monde. » a-t-il déclaré au mois d’août dernier. S’il a déjà terminé à la quatrième place au classement du BO en 2018, Mbappé n’est pas encore parvenu à intégrer le fameux Top 3 dans sa jeune carrière. Aux côtés de Messi et de Neymar, Mbappé est bien parti pour graver son nom dans les annales du football en tant que lauréat de ce trophée qui brille comme il le dit si bien.

Vinícius Jr, le Brésil peut encore rêver après le sacre de Kakà en 2007

Les fans brésiliens pensaient voir un natif du pays remporter le Ballon d’OR après tant d’années avec l’éclosion de Neymar Jr. Toutefois, cela parait derrière le joueur du PSG du haut de ses 30 ans, lui qui est quand même monté sur le podium à deux reprises (2015 avec le FC Barcelone et 2017 avec le PSG). Son avenir n’est point devant lui et personne ne le voit le remporter. Et c’est là que Vinícius José Paixão de Oliveira Júnior entre en jeu. Qui ne se souvient pas des nombreux dribbles ratés du joueur madrilène lors de sa première saison au club ? Qui se rappelle encore ses face-à-face manqués presque chaque fois quand il doit marquer ? Vinícius n’est plus ce joueur qui se lance la tête baissée à toute vitesse pour ensuite tirer le ballon dans les travées du stade. Il s’est requinqué. Il a grandi. Il a progressé dans tous les aspects de son jeu. Il est passé, non sans le bon travail de Carlo Ancelotti qui a su le mettre en confiance, d’une maladresse incroyable à une finesse technique hors du commun sans oublier Santiago Solari qui l’a initié dans l’effectif premier en dépit de toutes les critiques. Aujourd’hui, c’est l’un des meilleurs brésiliens en Europe si ce n’est pas le meilleur. Vinícius marque. Vinícius fait marquer les autres. Son but lors de la finale de la Ligue des Champions contre le FC Liverpool a été le signe d’une saison accomplie sur le plan individuel pour le natif de São Gonçalo. S’il ne va pas la gagner cette saison puisque que Benzema est bien parti pour le remporter, Vini Jr peut se targuer d’avoir les ingrédients nécessaires dans son sac pour être un futur Ballon d’OR. Il joue bien, il est brésilien et sans oublier le fait qu’il porte les couleurs du Real Madrid.

Lire aussi:  Joueurs cadres en déclin, gouffre financier, blessures à répetition : Xavi sera-t-il capable de relancer la machine barcelonaise ?

Pedri, l’avenir du football espagnol

Le FC Barcelone tient sa future star. Il s’appelle Pedro González López. Avec une valeur marchande estimée à 80 millions d’euros, le jeune espagnol de 19 ans rayonne dans l’entrejeu catalan. Dès sa première saison au club, il a réussi à s’imposer comme un élément incontournable de l’effectif, ce qui lui a valu une place de titulaire dans l’équipe espagnole lors de l’Euro 2021. Sorti par l’Italie en demi-finale, Pedri a terminé la compétition en tant que meilleur jeune joueur du tournoi, avant de remporter le Golden Boy la même année. Souvent comparé à Iniesta, Pedri met tout le monde d’accord sur son talent mais surtout sur sa qualité technique incroyable. Xavi ne tarit pas d’éloges sur lui non plus. Pour l’ancien milieu de terrain du blaugrana, le joueur formé à UD Las Palmas est comparable à tous les joueurs qui ont joué à ce poste au FC Barcelone. Si Iniesta ne l’a pas remporté, Pedri peut le surpasser en glanant le magnifique trophée qui est le Ballon d’OR.

Musiala et Bellingham, l’Allemagne et l’Angleterre tiennent leurs joyaux

Jamal Musiala joue pour le Bayern Munich après avoir passé près de neuf ans dans le centre de formation du Chelsea FC en Angleterre alors que Jude Bellingham joue pour l’éternel rival, le Borussia Dortmund. Ces deux pépites du championnat allemand font parler leur talent presque tous les weekends. L’allemand a profité de l’absence de Kingsley Coman la semaine dernière pour se faire une place dans le 11 de départ contre le FC Barcelone, match duquel il est sorti MOTM (Man of the Match, ndlr), tandis que l’anglais a déjà marqué à deux reprises en Ligue des Champions cette saison. Aujourd’hui, selon les données de Transfermarkt, Musiala est estimé à 65 millions euros alors que Bellingham vaut 80 millions euros. Quoiqu’il advienne, ces deux jeunes joueurs ont leur carrière devant eux et peuvent prétendre à une place dans l’élite du football européen dans les années à venir mais aussi sur le podium du Ballon d’OR.

Karim Benzema, Luka Modric, Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, Manuel Nuer, Luis Suarez ou encore Thiago Silva sont quelques légendes qui vont disputer probablement leur dernière Coupe du Monde à l’hiver prochain au Qatar mais ne vous inquiétez pas : l’avenir du football est en train de bonnes mains au vu de ces nombreux talents qui jouent en Europe actuellement.

1 Comment »

  1. After reading your article, it reminded me of some things about gate io that I studied before. The content is similar to yours, but your thinking is very special, which gave me a different idea. Thank you. But I still have some questions I want to ask you, I will always pay attention. Thanks.

Laisser un commentaire