fbpx
Skip to content

Joueurs cadres en déclin, gouffre financier, blessures à répetition : Xavi sera-t-il capable de relancer la machine barcelonaise ?

Depuis près de trois saisons, le FC Barcelone vit des misères tant sur le plan financier que sportif, mais cette année les choses se dégradent à vitesse grand V pour le club catalan. Si beaucoup considèrent cette saison comme une phase de transition considérant l’élection de Joan Laporta comme Président du Club, le départ de Messi après près de 20 ans en Catalogne et l’arrivée de Xavi sur le banc, les résultats enregistrés jusque-là et les prestations de certains joueurs ne font pas honneur au grand club qu’est le FC Barcelone quand on sait l’exigence qu’il y a d’être toujours au sommet en Europe.

Laporta, Messi, Xavi, Gavi, une ère nouvelle au FC Barcelone ?

Le FC Barcelone, depuis la belle période de Johan Cruyff sur le banc vers la fin des années 80-90, est une équipe conservatrice du beau jeu collectif en passant par Frank Rijkaard, Tito Vilanova, Pep Guardiola ou encore Luis Enrique, un football champagne dénommé le Tiki Taka en Catalogne. Les dirigeants barcelonais, voulant suivre la trace des prédecesseurs, ont opté pour quelqu’un qui connait bien la maison et ce système de jeu et c’est aussi la principale raison de la venue de Xavi Hernandez à Barcelone en tant qu’entraîneur après une expérience à Al Sadd SC au Qatar d’abord en tant que joueur puis entraîneur. Mais la voie semble être semée d’embûches pour l’ancien milieu de terrain espagnol. En effet, en octobre dernier, après seulement une année passée sur le banc du Barça, le coach batave, Ronald Koeman, allait être licencié à la suite d’une série de trois défaites en Liga et un bilan de trois points sur neuf en Ligue des Champions en octobre 2020. Très courtisé par le Barça depuis la période Quique Sétien, Xavier Hernandéz i Creus dit Xavi a été nommé entraîneur du Barça. Par ailleurs, l’ancien capitaine de la sélection espagnole a résilié son contrat avec le club qatari Al Sadd SC pour parapher un bail de deux ans et demi avec le club blaugrana.

Présentation de Xavi en tant que nouveau coach du FC Barcelone en Octobre 2021

Des débuts mitigés pour le coach catalan

Pour son premier match sur le banc du Barça, Xavi avait réussi à l’emporter sur la plus petite marge (1-0) face à la RCD Espanyol. Depuis, le coach espagnol affiche un bilan plutôt mitigé en Catalogne. Si pour Koeman le bilan comptable était très contrasté, adoubé par tout le monde et par certains médias locaux, le fameux « Effet  Xavi » semble ne pas encore se manifester pour l’instant. En 14 matches, le technicien de 41 ans comptabilise 5 victoires, 4 matches nuls et 5 défaites, des chiffres similaires à ceux de Koeman qui a connu 5 matches nuls et 4 défaites pour le même nombre de victoires. Il est évident que le board lui fait totalement confiance mais l’on se demande si cela ne va pas changer dans les prochains jours ou mois.

La Masia de retour au FC Barcelone ?

Le Barça ne peut compter que sur des jeunes joueurs issus de La Masia (centre de formation du FC Barcelone, ndlr) cette saison. Pedri a été sacré Golden Boy (prix récompensant le meilleur joueur de moins de 21 ans), Gavi a été appelé en selection nationale et Nico semble prendre un peu plus d’importance dans l’effectif barcelonais. Faute de bonnes performances, Antoine Griezmann a dû être prêté à l’Atletico Madrid pour une saison avec une de plus en option. Depuis le départ de Luis Suarez lors de la période estivale de 2020 chez les Colchoneros, Lionel Messi était le seul véritable buteur des Blaugrana jusqu’à son départ en 2021. Deux joueurs marquant une quantité de buts importante par saison ont été remplacés par Memphis Depay, transfuge de l’OL, très moyen malgré un début de saison intéressant ou encore Luuk De Jong prêté par le FC Séville. Les défaites du FC Barcelone pour l’exercice 2021-2022 ne sont pas sans conséquences, après son humiliation contre le Bayern (2-8) en Août 2020, le FC Barcelone a dû quitter la Ligue des Champions cette année dès le premier tour après deux lourdes défaites contre les bavarois et une contre le Benfica de Lisbonne, la première grosse claque de Xavi avec le Barça. Tout de même, c’était une élimination très prévisible au vu des piètres prestations durant l’exercice car le club n’avait que trois points sur 9 après 3 journées de compétition. Un mois plus tard, avec la tête au fond d’un tourbillon, ils se sont fait évincer de la Supercoupe d’Espagne en demi-finale par le Real Madrid (2-3) et en Coupe du Roi sur le même score en huitièmes de finale par l’Athletic Bilbao, deux défaites et deux éliminations en l’espace de huit jours. Le FC Barcelone n’a gagné aucun match décisif ou important cette saison. L’éclosion des joueurs comme Pablo Gavi, Nico Gonzalez ou encore Abde Ezzalzouli pourrait être un brin d’espoir mais l’expérience n’est pas encore au rendez-vous.

Ansu Fati, Pablo Gavira, deux jeunes de la Masia pressentis pour prendre la relève au Barça

Debacle sur debacle pour les alzulgrana, les cadres n’en peuvent plus

Éliminé de la Ligue des Champions, de la Supercoupe d’Espagne et de la Coupe du Roi, actuel sixième au classement de La Liga (32/60 points pour 20 matches disputés) à un point du Top 4, mais à dix-sept de son éternel rival, le Real Madrid. Rien ne va plus pour les blaugranas et cela paraît s’empirer chaque jour. Parrallèlement, certains joueurs commencent à provoquer de l’agacement chez les supporters barcelonais à l’instar de Sergio Busquets, Jordi Alba ou encore Gerard Piqué au point qu’ils ont lancé un hashtag #️⃣BusquetsInElBanquilla (#Busquets sur le banc) sur les réseaux sociaux. Alba a perdu 33 ballons lors de son dernier match contre l’At. Bilbao et sa performance a été comparable à un joueur évoluant en troisième division. Pour sa part, Piqué alterne entre le bon, le moins bon et le catastrophe depuis plusieurs saisons. Irréprochables lors de ses premières saisons en Catalogne, le portier allemand Marc André Ter Stegen commence lui aussi à inquiéter plus d’un même s’il peut être encore décisif par moment.

Lire aussi:  1/2 finales de Ligue des Champions, Real M. vs Man City et Liverpool vs Villereal CF ; deux duels hispano-anglais pour deux places en finale.

Le doute s’installe au sein du club car les dirigeants craignent que l’équipe ne termine la saison en dehors du top 4 et rate du coup le train de la Ligue des Champions la saison prochaine. Un triomphe en Europa League aurait fait adoucir les choses mais cette équipe n’assure en rien. Des renforts étaient attendus durant ce Mercato hivernal mais Mateu Alemany n’a pu signer jusqu’ici que Ferran Torres, transfuge de Manchester City pour 55M€ hors bonus et Dani Alves revenu libre, lui qui était parti en 2016. Fair-play financier exige, le FC Barcelone ne peut faire de grosses dépenses en raison de sa masse salariale mastodonte très surveillée par la Liga notamment Javier Tebas (Président de la Liga Santander). Si l’on parle d’Erling Braut Halaand pour l’été 2022, les dirigeants savent très pertinemment que le club n’est pas encore remis de ses soucis économiques.

Véritable hécatombe au FC Barcelone depuis le début de la saison

Les blessures n’aident pas vraiment Xavi à disposer d’un effectif compétitif qui était déjà réduit ces dernières années par le départ de plusieurs joueurs dont Rakitíc, Suarez, Griezmann, Messi ou encore Coutinho. Depuis qu’il est arrivé sur le banc, le coach a vu plusieurs de ses éléments importants se blesser, ce à répétition. Pedri, Ansu Fati, Memphis Depay ont par exemple passé entre un à plusieurs mois à l’infirmerie. Araujo a dû jouer 120 minutes dernièrement contre le Real alors qu’il s’était fait opérer de la main quelques jours plus tôt. Avec sa blessure contractée cette semaine, le prodige espagnol et l’actuel dossard 10 barcelonais, Ansu Fati, va probablement manquer toute la fin de la saison. Le coach est donc obligé d’avoir un line-up différent à chaque match en raison de l’indisponibilité des joueurs qui auraient pu apporter un surplus sur le terrain.

Ansu Fati en larmes sortant sur blessure contre l’Atletic Bilbao.

Le Top 4 de la Liga, un sacre en Europa League pour éviter le pire

La messe n’est encore dite mais Xavi doit se cravacher à trouver la bonne formule pour résoudre cette équation aux multiples inconnues. Quant au board, ils devront secouer leur matière grise pour non seulement résoudre ce problème financier mais aussi répondre aux exigences de l’entraîneur en degommant des joueurs qui aideront le club à sortir de ce marasme sportif. Sixième de la Liga à un point du TOP 4 et qualifié pour les huitièmes de finale de l’Europa League, le FC Barcelone a encore les moyen de terminer la saison sur de bonnes notes. Nous voulons tous voir les azulgranas requinqués, revigorés qui se battent avec les plus grands clubs d’Europe dont leur rival, le Real Madrid, qu’ils n’ont plus battu depuis 2019. Entre des joueurs sur la pente descendante, de nombreuses blessures et les problèmes financiers, on ne peut pas dire que Xavi arrive au bon moment mais ce sera désormais à lui de faire avec ce qu’il a afin de remettre le club de son coeur sur les bons rails.

Laisser un commentaire