fbpx
Skip to content

Falsification de l’acte de naissance des jeunes joueurs : un problème récurrent dans le football haïtien.

Marc-Émy Florestal, gardien numéro un du Baltimore de Saint-Marc.

Comme certains pays du continent africain lors des compétitions internationales – la Coupe du Monde U20 ou les Jeux Olympiques -, le phénomène de fraude sur l’âge dans le football en Haïti devient de plus en plus un problème d’ordre systémique. Certains joueurs, sous la complicité des dirigeants des clubs et/ou des hauts gradés de la fédération de football, ont la fâcheuse tendance de falsifier leurs pièces d’identité pour être éligibles de jouer pour catégorie donnée. Malheureusement, aujourd’hui, la boîte de Pandore semble avoir été ouverte avec l’introduction de l’examen d’imagerie par résonance magnétique par la FIFA qui pourrait déterminer si le joueur est plus âgé ou non.

En quête d’une qualification pour la phase finale des Jeux Olympiques Tokyo 2021, la sélection haïtienne fait l’objet de nombreuses critiques. Du rassemblement jusqu’à la publication de la liste des joueurs retenus par le technicien haïtien Itala, certains observateurs ont mis l’accent sur le vilain jeu des grenadiers qui consiste à falsifier des documents qui leur donneraient une seconde jeunesse. Visiblement, l’âge chronologique ne semble pas s’accorder à l’âge biologique des joueurs. À titre d’exemple, le profil de la page Facebook de Clifford Thomas, milieu de terrain de l’AFC retenue dans la première liste des U23, affiche le 09 Octobre 1995 comme date de naissance. Est-ce une erreur de typing du joueur qui aurait 26 ans selon ses informations personnelles sur Facebook et moins de 23 ans sur la liste des jeunes olympiens ? Autre exemple, Marc-Émy Florestal qui a été impeccable dans les buts du Baltimore de Saint-Marc a eu les faveurs de Webens Princimé ; il a été retenu parmi les 20 joueurs pour recompenser ses efforts étant l’un des meilleurs gardiens de but du rassemblement. Néanmoins, le portier saint-marcois n’est pas éligible à faire le voyage avec les jeunes grenadiers selon le Consulat mexicain.

Marc-Émy Florestal, un cas parmi tant d’autres

Cette polémique a surgi ce lundi 15 Mars 2021 alors que le groupe devait laisser le pays pour se rendre au Mexique. Présenté au consulat du Mexique pour l’obtention du visa, le consul lui aurait refusé la demande qui lui permettrait de fouler le sol aztèque. Selon plusieurs sources proches de la Fédération Haïtienne de Football, Marc-Émy se serait présenté avec deux pièces d’identité ayant des dates de naissance différentes. Sur l’une, il serait né le 6 janvier 2004 alors que sur une autre, il aurait vu le jour en 2000. Acte jugé frauduleux, lequel a occasionné le refus du visa. Le cas de Peterson Junior Joseph pose question lui aussi : l’apparence de l’attaquant du Tempête FC démontre un visage assez mûr pour 23 années ou moins. Toutefois, il s’envolera normalement pour le Mexique vu qu’il n’est pas coincé pour la triche sur l’âge.

Lire aussi:  1/4 de finale de la CDM 2022 : Le Maroc pour le Portugal, l'Argentine contre les Pays-Bas, le Brésil opposé à la Croatie, la France et l'Angleterre face à face.

Le continent africain, bastion des fraudes sur l’âge

En 2003, le gouvernement kényan a dissout la sélection des moins de 17 ans pour falsification de pièces d’identités. Quatre ans plus tard, la FIFA a introduit l’utilisation obligatoire de l’IRM (imagerie par résonnance) afin de déterminer si les joueurs sont beaucoup plus âgés ou non. En septembre 2018, la Confédération africaine de football (CAF) avait exclu les Écureuils du Bénin des éliminatoires de la CAN U17 pour tricherie sur l’âge légal. « J’ai rencontré un agent qui m’a demandé mon âge. Il m’a ensuite dit que mon véritable âge ne lui permettait pas de me faire jouer en équipe nationale cadette. Il m’a dit aussi que des clubs européens me sollicitaient et il fallait que je réduise mon âge pour les rejoindre », explique l’un des joueurs recalés par le test d’IRM effectué à la demande de la Confédération africaine de football, le régulateur du football en Afrique.

Selon Joseph-Antoine Bell, ancien gardien des Lions Indomptables du Cameroun, la seule solution est de traiter le problème de manière structurelle et de valoriser davantage les compétitions de jeunes sur le continent. « Au final, les fraudeurs ont-ils fait une grande carrière ? Non. La fraude, souvent, ne profite que sur un temps restreint ». Demandez-vous pourquoi, pas même âgé de 30 ans, Jeff Louis ne peut plus tenir le niveau professionnel en Europe ? Certains diront que c’est dû à son problème au genou, n’empêche qu’avec ses 28 années, il est revenu jouer pour les belligérants du Bas-Plateau, l’AS Mirebalais.

Lire aussi:  Éliminatoires Coupe du Monde U-20 || Catégorie féminine : Haïti réussit le test cubain.

260 Comments »

  1. Every weekend i used to pay a visit this site, for the
    reason that i want enjoyment, for the
    reason that this this web
    page conations actually pleasant funny data too.

  2. Hello there, just became aware of your blog through Google, and found that
    it is really informative. I am gonna watch out for brussels.
    I’ll be grateful if you continue this in future. A lot of people will be benefited from your
    writing. Cheers!

  3. I am a student of BAK College. The recent paper competition gave me a lot of headaches, and I checked a lot of information. Finally, after reading your article, it suddenly dawned on me that I can still have such an idea. grateful. But I still have some questions, hope you can help me.

Laisser un commentaire